L'histoire

2038. Le monde va mal. La société dans laquelle vit Josépha est totalitaire et eugéniste. Elle parque les handicapés dont elle fait partie. En effet, elle souffre d’hypertrichose, tout son corps est atteint d’une pilosité abondante. Au collège on la surnomme « la fille chien ». Pour tenir, elle tient son journal intime et raconte. Elle raconte la douleur d’être mise à l’index par un pouvoir qui ne veut pas d’elle. Heureusement, il y a l’amitié et l’amour.

L'avis de la MDO

Le parallèle avec le Journal d’Anne Frank est assumé car ce roman s’inspire de nombreux faits réels empruntés à l’époque nazie. Un roman très dur qui ne laisse pas indifférent.

 

DF 6341

Dominique Faber

 

Journal d'une fille-chien

Tous les exemplaires sont localisés dans des bibliothèques du réseau Au moins un exemplaire en rayon à la MDO
Ajouter à une liste
Réserver

 

 

 

 

 

Vous devez vous connecter pour proposer un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.