Les séries, un miroir de notre société ?  

De tous temps, l’art s’est fait le reflet de nos sociétés. Les exemples sont nombreux dans la littérature, le théâtre, et la peinture. Mais dès son apparition, la télévision s’est revendiquée championne de la représentation du réel.

societe

Mad Men (2007-2015) de Matthew Weiner


Qu'il s'agisse de la vie sentimentale (Girls) ou domestique (Desperate Housewifes), du monde du travail (Mad Men), ou de nos rapports avec la technologie (Black Mirror), un certain nombre de pratiques sociales ont été mises en scène avec les séries. Ces dernières sont un miroir pertinent de notre quotidien. À tel point, que l’on en vient à se demander qui influence l’autre.

Ce qui est sûr, c’est que les évolutions sociales et politiques opérées depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ont donné du grain à moudre aux scénaristes. La réalisation d’une série étant globalement plus permissive et étendue qu’au cinéma, beaucoup d’entre elles ont pu prendre des partis pris, comme, par exemple, la représentation du multiculturalisme et de la place des femmes.

Réactives face à l’actualité (Homeland), satyriques (Les Simpsons), ou parfois quasi documentaires (Sur écoute), les séries se plaisent à décortiquer les différentes strates du quotidien, pour mieux en exposer les travers. Ainsi, on peut comprendre l’engouement qu’elles provoquent, puisque chacun peut s’identifier aux personnages d’une série, puisqu'aucune classe sociale n’est épargnée.

Signature mail Voyage en serie Clin d'oeil de l'équipe

 

thecorner

 The corner

David Simons (real.)
Adapté du roman de David Simons et Ed Burns
1 saison (2000)

Connaissant trop le terrain pour tomber dans la dramaturgie facile ou le misérabilisme, David Simons signe avec la mini-série "The corner", un exposé fracassant et complexe des conditions de vie régnant dans les ghettos de Baltimore. Une œuvre vive, majoritairement inspirée de faits réels.

  

 

 

 

Signature mail - Voyage en serie
   5 références à découvrir :

 

Les séries, un miroir de notre société ?  

De tous temps, l’art s’est fait le reflet de nos sociétés. Les exemples sont nombreux dans la littérature, le théâtre, et la peinture. Mais dès son apparition, la télévision s’est revendiquée championne de la représentation du réel.

societe

Mad Men (2007-2015) de Matthew Weiner


Qu'il s'agisse de la vie sentimentale (Girls) ou domestique (Desperate Housewifes), du monde du travail (Mad Men), ou de nos rapports avec la technologie (Black Mirror), un certain nombre de pratiques sociales ont été mises en scène avec les séries. Ces dernières sont un miroir pertinent de notre quotidien. À tel point, que l’on en vient à se demander qui influence l’autre.

Ce qui est sûr, c’est que les évolutions sociales et politiques opérées depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ont donné du grain à moudre aux scénaristes. La réalisation d’une série étant globalement plus permissive et étendue qu’au cinéma, beaucoup d’entre elles ont pu prendre des partis pris, comme, par exemple, la représentation du multiculturalisme et de la place des femmes.

Réactives face à l’actualité (Homeland), satyriques (Les Simpsons), ou parfois quasi documentaires (Sur écoute), les séries se plaisent à décortiquer les différentes strates du quotidien, pour mieux en exposer les travers. Ainsi, on peut comprendre l’engouement qu’elles provoquent, puisque chacun peut s’identifier aux personnages d’une série, puisqu'aucune classe sociale n’est épargnée.

Signature mail Voyage en serie Clin d'oeil de l'équipe

 

thecorner

 The corner

David Simons (real.)
Adapté du roman de David Simons et Ed Burns
1 saison (2000)

Connaissant trop le terrain pour tomber dans la dramaturgie facile ou le misérabilisme, David Simons signe avec la mini-série "The corner", un exposé fracassant et complexe des conditions de vie régnant dans les ghettos de Baltimore. Une œuvre vive, majoritairement inspirée de faits réels.

  

 

 

 

Signature mail - Voyage en serie
   5 références à découvrir :

 

Girls

girlsGirls

Lena Dunham (real.)
6 saisons (2012-2017)

L’itinéraire satyrique et partiellement autobiographique de quatre jeunes new-yorkaises entrant dans la vie active. Des déboires sentimentaux aux galères professionnelles, la série expose avec réalisme le quotidien d’une jeune femme, dans une grande ville américaine.

 

 

Desperate Housewives

 

 desperateDesperate Housewives

Marc Cherry (real.)
8 saisons (2005-2012)

Le portrait de quatre américaines aux tempéraments bien distincts, vivant dans la même banlieue chic. Dans ces lieux aseptisés, propices à l’ennui, leur quotidien mouvementé et leur caractère bien trempé n’en finit pas de dénoter.

 

Mad Men

madmenMad Men

Matthew Weiner (real.)
7 saisons (2007-2015)

Un tableau critique des valeurs américaines et de l’univers de la publicité, dont les mutations sont évoquées à travers le portrait d’un publiciste, évoluant sans scrupules dans le New-York des années soixante.

 

 

Skins


skinsSkins

Jaimie Brittain (real.)
7 saisons (2007-2013)

Le constat mi-comique mi-dramatique d’une jeunesse britannique en perdition, avide de sensations fortes et de débauches. Flirtant parfois avec le fantasmagorique, "Skins" n’en reste pas moins une peinture vérace de la société anglaise contemporaine.

 

Black Mirror

blackBlack Mirror

Charlie Brooker (real.)
3 saisons (depuis 2011)

Jusqu’à quel point les technologies numériques peuvent-elles être néfastes et aliénantes ? Réponse avec cette série dystopique, où chacun des épisodes indépendants les uns des autres forment la pièce d’un large puzzle des maux contemporains.

 

 

Vous devez vous connecter pour proposer un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.