Focus sur la sitcom

Le rire, qui serait propre à l'homme selon Rabelais, semble indissociablement nous lier à travers les siècles. En effet, comment expliquer le succès de la comédie dans la Grèce antique, et son omniprésence dans les cultes, le théâtre, et la littérature ? Si ce n'est la même envie de rire des autres, de soi, de tout, pour mieux s'évader de son quotidien. L'art de faire rire, où la critique politique et sociale ne sont jamais bien loin, a infiltré au fil du temps la majorité des supports culturels existants.

 bigbang2

 

Le petit écran n'a pas été épargné. Il affiche très vite une production importante dédiée à ce type de séries. La comédie en télé connaît ainsi ses heures de gloire au travers des sitcoms.

i love lucy2

 

Apparues dans les années 50 aux Etats-Unis avec I love Lucy, les sitcoms ont depuis beaucoup proliféré.

 

 

 

 

I love Lucy - Jess Oppenheimer (1951-1957)

   

La sitcom, un modèle calibré

Elle se reconnaît à un mode de fabrication qui suit les mêmes règles, inspirées par le théâtre, et ce depuis les années 50 :

  • Unité de lieu, de temps et d'action - ce qui permet de produire les épisodes à bas coût
  • La durée d'un épisode est d'une vingtaine de minutes
  • 3 caméras filment simultanément dans les conditions du direct ; le montage se fait ensuite en régie
  • La présence de rires, soit du public soit des boites à rires enregistrés

  big bang theory1

Tournage en public d'un épisode de Big Bang Theory

Les sujets de prédilection des sitcoms concernent le quotidien, donc la famille (voir épisode 1 Voyage en Séries...la famille), les amis (How I met your mother), mais aussi le monde du travail (The office).

 

Friends, une référence

 

friends1Cette série a marqué toute une génération, qui a suivi de 1994  à 2004,  le quotidien de Ross, Rachel, Monica, Phoebe, Joey et Chandler à New York.

Les scènes se passaient toujours aux mêmes endroits : les appartements des amis, le café Central Perk, les bureaux...

Chaque épisode était tourné en 1 semaine : lecture du script et du scénario en début de semaine, suivi des répétitions. Le tournage dans les conditions du direct était souvent le vendredi. L'enregistrement de Friends commençait l'après-midi devant 300 personnes, pour finir tard dans la soirée.

 

 

Les humoristes, un vivier tout trouvé

Certains humoristes de stand up, sont les scénaristes de leur propre série.
Ainsi Jerry Seinfeld, humoriste américain, écrit une série éponyme. Il la définit comme étant une « série à propos de rien », elle raconte le quotidien banal de 4 amis new yorkais qui transforment cette banalité en absurdité. Ce ton très décalé a fait de cette sitcom, une des séries préférées des américains.

D'autres humoristes se sont alors inspirés de Seinfeld. Ainsi Chris Rock a crée son propre show avec Tout le monde déteste Chris. Plus récemment c'est Louis C.K. qui crée sa série Louie, les tribulations d'un jeune père divorcé au ton acide et cinglant. 

  

Des séries en phase avec le monde réel ?

 

Toutefois ces séries sont souvent déconnectées du monde réel. L'exemple le plus frappant est l'épisode de Friends qui se déroule juste après les attentats de septembre 2001 et qui ne les aborde d'aucune façon.

Les séries actuelles sont souvent plus caustiques. Ainsi concernant la sitcom politique de HBO, Veep, Dan Pfeiffer, l'ancien conseiller de Barack Obama déclare "Je dirais que House of cards représente aussi bien Washington que The Walking dead représente la vie en banlieue. Veep est par contre ce que l'on fait de plus réaliste pour montrer l'absurdité de Washington."

Quand l'humour s'empare de la politique 

 

Succès des sitcoms en France

En France, ce sont les sitcoms familiales qui ont le vent en poupe dans les années 80 avec Maguy, Marc et Sophie. Plus récemment, c'est Eric, Ramzy et Jamel Debbouze qui ont fait trembler les murs de l'hôpital avec H.

Aujourd'hui, c'est finalement sous un format plus court que les séries comiques explosent. Les shortscom ont commencé à avoir du succès au début des années 2000 avec Un gars, une filleCamera CaféBref...

L'âge d'or des sitcom est passé, toutefois celles qui survivent sont maintenant plus acerbes et plus ancrées dans le monde réel !

 

La sitcom à la MDO :

 

Vous devez vous connecter pour proposer un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.